Vous pensez être victime d'un chantage à la webcam et votre identité (nom et prénom) est connue des escrocs ?
Cliquez ici et recevez IMMEDIATEMENT des conseils personnalisés. via le formulaire d'aide

Comment détecter les faux profils Facebook ?

Détecter les faux profils sur Facebook et les réseaux sociaux

Comment détecter les profils d'escrocs sur Facebook

Il n’existe malheureusement aucun logiciel capable de détecter les faux profils sur Facebook. Pour démasquer les escrocs, il ne reste alors qu’une solution : le faire soi-même. Est-ce une question d’instinct ? Non ! Sachez considérer les bons critères et vous saurez si vous discutez avec une vraie personne ou un profil factice qui risque de chercher à mettre en place une arnaque à la webcam sur Facebook.

Vérifier les photos de profils

Identifier les faux comptes des escrocs sur Facebook

Faux ou vrai compte, dans tous les cas, la personne qui vous envoie une demande d’amitié sur Facebook est bien obligée d’afficher des photos réelles.

Dans le cas des faux profils, l’escroc utilise des photos d’une autre personne dont il usurpe l’identité. On retrouve généralement les photos des mêmes personnes sur les faux comptes Facebook. Ou en tout cas le même modèle : jeune et belle femme pour charmer les hommes, homme sportif et séduisant pour attirer les femmes. Si vous repérez un tel profil, souvent « trop beau pour être vrai », vous êtes peut-être déjà en présence d’un indice. Pour vous aider à en avoir le cœur net, vous pouvez consulter le site laveudunet.com qui vise à répertorier l’ensemble des photos des faux profils.



Toujours en vous servant des photos, vous disposez d’autres éléments pour savoir à qui vous avez affaire. Le profil ne possède-t-il qu’une ou deux photos ? C’est peut-être le signe d’un faux profil. Plus un profil Facebook est riche en photos, plus il a de chances d’être authentique. Google met également à votre disposition une fonction de recherche d’images inversées.

Pour l’utiliser, il suffit de cliquer sur l’icône appareil photo à droite de la barre de recherche. Insérez ensuite la photo suspecte : s’il s’agit d’une photo volée et recensée par le moteur de recherche, vous le saurez immédiatement. En outre, vous pouvez comparez les photos avec le style de discours de l’individu si celui vous contacte sur Messenger. Les dates ont elles aussi leur importance. S’agit-il d’un profil régulièrement mis à jour qui suit une chronologie réaliste de publications ? Dans le cas contraire, tout porte à croire que le profil a été créé de toute pièce pour vous tromper.

Analyser la liste de contacts…

Et ce n’est pas tout. Attardez-vous sur le réseau de la personne, c’est-à-dire son groupe d’amis. Si le profil ne compte qu’une poignée de contacts, vous avez sûrement raison de vous inquiéter de ses intentions. Bien sûr, il peut arriver que la liste d’amis soit cachée, puisque Facebook l’autorise. Dans ce cas, prêtez attention aux réactions sur le mur : le nombre de likes et de commentaires peut constituer un bon reflet du nombre d’amis.

Pour autant, certains arnaqueurs sont beaucoup plus habiles que d’autres. Ils veilleront à utiliser des photos attirantes sans être irréalistes pour autant et à se créer eux-mêmes une vie sociale avant de vous contacter. Vous verrez des réactions, des interactions et des messages sur le profil et pourrez en conclure qu’il s’agit bel et bien d’un vrai profil. Soyez vigilant !

Si l’individu contrôle lui-même plusieurs comptes, vous pouvez le voir à sa façon de s’exprimer : style d’écriture, expressions et vocabulaire, smileys, fautes d’orthographe parfois… Faites un tour sur les autres profils qui interagissent avec lui pour comparer et en savoir plus à leur sujet.

… et l’orthographe !

Les fautes d’orthographe, justement : en voilà un indice clé à ne pas laisser passer ! Si les photos donnent l’image d’une personne active au statut social élevé, mais que les fautes sont nombreuses, cela vous semblera sûrement bizarre. Peut-être que votre interlocuteur n’est pas celui qu’il prétend être. Peut-être même qu’il n’est pas francophone natif ! Si les articles sont faux (« le maison », « le voiture », « la travail »…), l’escroc vous facilite la tâche en se démasquant lui-même.



Jouer le rôle de l’interrogateur

Qui dit mener l’enquête signifie se mettre pleinement dans la peau d’un enquêteur en posant des questions pièges. Demandez par exemple plus d’informations sur la ville de naissance de la personne et son département et voyez ce qu’il est capable de répondre naturellement. Un arnaqueur mal préparé sera rapidement détecté, soit parce qu’il met trop de temps à répondre (il fait sûrement des recherches en parallèle), soit parce qu’il a un discours vague ou incohérent. Si vous pouvez mener cet interrogatoire par appel vocal, cela a encore plus de chances de porter ses fruits ! Demandez-lui également s’il possède un profil sur d’autres réseaux sociaux pour recouper les informations. Instagram, Twitter, Snapchat, TikTok… ou même LinkedIn et Tinder : tout est bon à prendre pour constituer un profil complet de la personne !

La géolocalisation comme dernier outil

Enfin, un dernier outil vient compléter tous ces indices que vous pouvez facilement collecter vous-même : la géolocalisation. Des tutoriels ou solutions en ligne permettent d’obtenir l’adresse IP d’une personne. Cela peut vous permettre de savoir où se trouve votre interlocuteur et donc s’il ment. Est-il en France ? En Turquie ? En Côte d’Ivoire ?

Terminons sur un signe qui ne trompe pas : la demande d’argent. Si cette personne, que vous ne connaissiez même pas il y a encore quelques jours, qui vous laisse des commentaires sur vos photos, réagit (parfois de manière exagérée avec un grand nombre de cœurs) à vos statuts et discute avec vous à n’importe quelle heure, finit par vous demander de l’argent (pour une quelconque raison), ne cédez pas à sa demande avant d’être sûr à 100 % qu’il ne s’agit pas d’un escroc. Car, soyons réalistes, c’en est sûrement un !

Armé de tous ces outils, vous voilà désormais capable de détecter vous-même les faux profils sur Facebook. Et si vous en repérez un, il ne suffit pas de le supprimer de votre liste de contacts ou de le bloquer. Signalez-le directement à Facebook. La procédure à suivre est expliquée en détail dans la rubrique « Comment signaler un faux compte » du centre d’aide du réseau social.

Une vidéo d’un Youtubeur qui donne quelques astuces à ce sujet



Informations complémentaires :

Sécuriser Facebook après une arnaque webcam
Empêcher la diffusion de la vidéo sur Facebook
Comment bloquer le Brouteur sur Messenger ?

Besoin d'informations ?

+33 1 74 90 04 16
un service de
l'agence E-réputation
Net Offensive
242, Boulevard Voltaire - 75011 PARIS

Conseils personnalisés ?​

Cliquez ici pour recevoir des conseils personnalisés immédiatement