Vous pensez être victime d'un chantage à la webcam et votre identité (nom et prénom) est connue des escrocs ?
Cliquez ici et recevez IMMEDIATEMENT des conseils personnalisés. via le formulaire d'aide

Piratage de ma webcam : j’ai reçu un mail d’un hacker

Comment savoir si ma webcam a été piratée par un hacker ?

Piratage de webcam par un Hacker et demande de rançon Bitcoin

C’est une nouvelle forme de sextorsion en ligne. De prétendus hackers vous envoient un e-mail pour vous prévenir qu’ils ont piraté votre webcam. Ayant réussi à trouver votre mot de passe, ils exigent une rançon en Bitcoin pour vous restituer les données. Sinon, elles seront divulguées publiquement. Cette menace de piratage de la webcam de votre ordinateur (PC ou Mac), de votre tablette ou portable, est-elle à prendre au sérieux ? Voici tout ce qu’il faut savoir pour s’en prémunir.

Un e-mail menaçant d’un hacker et demande de paiement en Bitcoin

« Je connais votre mot de passe : c’est… Vous ne savez pas qui je suis, mais j’ai placé un tracker sur un site internet pornographique que vous avez récemment consulté. Alors que vous regardiez les vidéos, j’ai pu accéder à votre écran, et plus particulièrement à votre webcam. Grâce au malware, j’ai pu obtenir également la liste complète de vos contacts Messenger. J’ai réalisé un petit montage. L’écran est divisé en deux : à droite, la vidéo pornographique que vous regardiez, à gauche l’enregistrement récolté depuis votre webcam. Cela peut rester secret. Je vous demande juste 500 € en Bitcoin. A vous de décider. »

C’est typiquement le message que vous pouvez recevoir si vous faites l’objet d’une menace de piratage de webcam. La demande de rançon peut même atteindre plusieurs milliers d’euros. Juste un spam, pourrait-on croire. Et pourtant, le mot de passe cité est juste. Y a-t-il de quoi s’inquiéter ? Le piratage est peut-être inventé de toute pièce. Toutefois, restez sur vos gardes !



Mail de menace d'un hacker et rançon en Bitcoin

Faux piratage, vrai chantage

Il y a de quoi paniquer lorsqu’on reçoit un tel message. Comment réagir ? Faut-il payer pour se rassurer ?

Soyons honnêtes : il est relativement aisé de hacker une webcam, qu’il s’agisse d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un smartphone. Pour autant, il y a de fortes chances que l’email que vous avez reçu ne soit rien d’autre qu’un bluff. Ce type d’escroquerie en ligne — on pourrait même parler de cyberharcèlement — s’appelle du phishing, ou hameçonnage en français. Cette pratique répandue consiste à se servir de mots de passe bien réels pour créer un chantage douteux.

L’arnaqueur n’a plus qu’à espérer que sa victime ait réellement consulté du contenu pornographique récemment et le piège se referme tout seul ! Les faits sont loin d’être isolés : les internautes à subir un chantage à la webcam piratée sont de plus en plus nombreux à témoigner. Ils se comptent par centaines. Bien souvent, c’est d’ailleurs exactement le même message qu’ils reçoivent, les arnaqueurs se contentant d’envoyer un contenu traduit en fonction du pays ciblé.

Fuite de mots de passe : le cœur du problème

Mais comment l’expéditeur a-t-il su trouver votre mot de passe ? Là est la question. Car si le mot de passe mentionné était bidon, vous aurez tôt fait de supprimer l’email sans vous attarder plus longtemps. Le souci, c’est que la victime considère le mot de passe cité comme la preuve que l’arnaqueur a réellement piraté la webcam.

Dans la plupart des cas, il s’agit de mots de passe vieux de plusieurs années et associés à des boîtes de messagerie secondaires que vous utilisez de moins en moins. Cela limite le risque d’effet boule de neige, qui consisterait à voir tous ses comptes et ses adresses email exposés.

En fait, l’arnaqueur s’est « contenté » de trouver votre mot de passe dans une base de données en ligne, mise en partage entre petits hackers souvent peu expérimentés. Car le chantage à la webcam n’est pas l’œuvre de grands pirates du web. Les fuites de mots de passe sont régulières. Ces dernières années, près de 500 000 utilisateurs de Yahoo!, 5 millions chez Snapchat et 170 millions (oui, vous avez bien lu !) chez LinkedIn en ont fait les frais.

Si vous avez reçu un e-mail de menace, c’est peut-être parce que votre mot de passe figurait dans la liste. Autre possibilité : le hacker a simplement deviné votre mot de passe. Cela peut-être le cas si vous avez choisi une suite de lettres (azerty) ou de chiffres (123 456) facilement identifiable.



La solution : ne payez pas et changez de mot de passe

Alors, ne cédez pas à la panique ! Ne cliquez pas sur le lien Bitcoin qui vous incite à payer la rançon. A la place, changez plutôt votre mot de passe sans délai. Et blindez-le pour éviter que la situation ne se reproduise !

L’espoir des hackers, c’est de pouvoir compter sur votre naïveté pour réussir à vous tromper. Montrez-vous plus malins et protégez-vous efficacement pour contrer l’attaque. Ne répondez pas au message reçu.

D’ailleurs, dans la plupart des cas, l’email vous précisera qu’il est inutile de répondre. Cet ordre, vous êtes autorisé à le suivre. Mais seulement celui-ci ! En plus de ne pas payer la rançon, vous veillerez à n’ouvrir aucune des pièces jointes qui pourraient être attachées à l’email. Constituez-vous un dossier avec des preuves tangibles, autrement dit prenez des captures d’écran de l’email qui vous fait chanter.

Signalez ensuite l’arnaque sur le site internet-signalement.gouv.fr. Et à présent, changez votre mot de passe. Si possible, effectuez le changement depuis un autre ordinateur que celui où vous avez reçu l’email. Car il se pourrait que votre PC soit contaminé par un virus.

Conseils pour bien choisir son mot de passe et faire obstacle aux menaces de webcam piratée

Choisissez volontairement un mot de passe suffisamment difficile pour contrer les hackers. L’authentification à deux facteurs peut-être un bon moyen. La procédure consiste à confirmer votre mot de passe à l’aide d’un autre mot de passe que vous recevez par SMS. La règle « 1 compte = 1 mot de passe » est également vivement conseillée.

Saisissez un mot de passe de 10 caractères ou plus qui fait alterner minuscules, majuscules, caractères spéciaux et chiffres. Si vous avez besoin d’aide, faites confiance à des sites comme Secure Passwords qui généreront un mot de passe complexe pour vous. On l’appelle mot de passe, mais on pourrait aussi parler de « phrase de passe » pour inciter les gens à élaborer une protection renforcée.

Constituez une phrase simple à retenir pour vous, mais difficile à deviner pour d’autres. Pour cela, il peut suffire de choisir trois ou quatre mots sans rapport et de former une phrase sans aucun sens. Chat, guitare et baignoire pourraient ainsi donner : Chat2guitarebaignoire ! Enfin, sachez aussi qu’il existe des coffres-forts de mots de passe qui permettent de les conserver en sécurité. C’est le cas de Dashlane ou Keepass.

Menace de piratage de webcam : ne vous faites pas avoir !

Pour finir, faites de la prévention active contre le chantage à la webcam piratée en mettant régulièrement à jour votre système d’exploitation.

Veillez à bien utiliser un antivirus et un pare-feu pour sécuriser votre connexion à internet. Autre conseil qui pourra d’emblée vous rassurer si un arnaqueur vous contacte : désactivez ou couvrez votre webcam si vous ne l’utilisez pas.

Depuis le panneau de configuration, vous pouvez désactiver votre webcam en un clic dans la rubrique « périphériques et imprimantes ». Plus archaïque, mais tout aussi efficace, vous pouvez simplement placer un autocollant sur la caméra. N’oublions pas que le piratage à la webcam reste possible.

Si 99 % des messages de rançon sont du bluff, une infime partie peut être le reflet d’un vrai piratage. Il vaut mieux redoubler de prudence.



Pour en savoir plus sur les autres escroqueries :

J’ai reçu un mail avec demande de rançon Bitcoin
On me fait chanter avec une sextape
On me harcèle avec des photos et vidéos sur internet
Je suis victime de Revenge Porn
On me menace de diffuser une vidéo
Je suis victime d’une arnaque sentimentales

Besoin d'informations ?

+33 1 74 90 04 16
un service de
l'agence E-réputation
Net Offensive
242, Boulevard Voltaire - 75011 PARIS

Conseils personnalisés ?​

Cliquez ici pour recevoir des conseils personnalisés immédiatement