Police Interpol et escroquerie sur internet

Je suis contacté par Interpol suite à un chantage vidéo

Les escrocs tentent de faire croire aux victimes qu’elles sont dans l’illégalité dans le but de les dissuader de porter plainte suite à une arnaque à la Cam auprès de la police et de les forcer à coopérer. Les victimes d’escroqueries à la webcam qui pensent avoir commis une faute se retrouvent seules face aux escrocs et on peut de demander de l’aide.

Le stratagème des escrocs est bien rodé, en laissant penser que les victimes sont dans l’illégalité elles peuvent les manipuler et les emmener à versé les sommes d’argent demandées

Quelles accusations sont proférées par Interpol ?

Les escrocs qui se font passer pour des agents d’Interpol vont faire croire à la victime qu’elle est dans l’illégalité pour plusieurs raisons.

  • Exhibition devant un mineur.
  • Diffusion illégale de contenu pornographique.
  • Que la personne vue en webcam a été arrêtée dans son pays.

Ils demanderont alors de payer des amendes pour stopper les procédures judiciaires ou demanderont de payer les escrocs pour mieux les traquer.

Ces arnaques sont bien organisées et jouent sur les peurs et la sidération des victimes qui se sentent seules et dans l’urgence face au chantage.

A la peur de voir sa vidéo intime diffusée, s’ajoute désormais une crainte judiciaire. Les Brouteurs savent très bien exploiter ces craintes.

Exemple de faux documents reçu d’Interpol

Les escrocs peuvent se faire passer pour la Police Interpol par divers moyen de communication.

  • Par mail
  • Par téléphone
  • Par Skype, Hanghout, Messenger, Facebook…

Si vous êtes victime de ce type de chantage, bloquez-les sans répondre, systématiquement. Vous n’avez rien à craindre, vous êtes la victime.

Exemple de courrier venant d'Interpol
Exemple de document Interpol en anglais utilisé par les escrocs