Vous pensez être victime d'un chantage à la webcam et votre identité (nom et prénom) est connue des escrocs ?
Cliquez ici et recevez IMMEDIATEMENT des conseils personnalisés. via le formulaire d'aide

Le témoignage d’une victime de chantage à la vidéo

Une victime décrit le chantage à la webcam dont elle a été victime

Merci pour ce récit qui est un témoignage qui explique bien le mode opératoire du chantage à la webcam.

Le récit de Nicolas

Âgé de 24 ans, je suis à la recherche d’une histoire amoureuse, c’est pourquoi je me suis décidé à m’inscrire sur un site de rencontre. Certains de mes amis, filles et garçons, y ont fait de belles connaissances et certains d’entre eux ont même trouvé un partenaire de vie. C’est pourquoi, un jour, j’ai franchi le pas.

J’ai été en contact avec plusieurs filles avec lesquelles j’échangeais sur ma vie, mes goûts, le travail que j’exerce, etc. Pendant environ un mois, cela s’est passé comme ça sans que j’ai de véritables coups de cœur pour l’une des filles que je rencontrais sur le site.

Puis tout a changé le jour où une très jolie blonde avec un sourire doux m’a demandé si on pouvait entrer en contact, via le site, pour amorcer un échange. La photo liée à son compte révélait une fille vraiment très charmante avec un joli sourire et comme en plus son profil indiquait qu’elle habitait dans une ville située à peine à 40 kilomètres de chez moi, je me suis dit que c’était un bon début, et j’ai accepté sa demande.

Nos premiers échanges se sont fait exclusivement par messages interposés, donc par écrit uniquement. Nous cherchions avant tout à nous connaître. Elle m’a dit où elle habitait, ce qu’elle faisait dans la vie, quels étaient ses centres d’intérêt, ses goûts en matière de cinéma, de cuisine, etc. J’avais remarqué qu’elle se montrait plus curieuse que moi, me demandant mon nom de famille, le lieu où je travaillais, ce genre de choses.

Je ne me suis pas inquiété parce que j’ai plusieurs amies et elles montrent beaucoup de curiosité à tout. Je me suis dit que c’était un trait typiquement féminin.

Petit à petit, c’est-à-dire de jour en jour puis de semaine en semaine (environ quatre semaines avant le premier échange webcam), on a appris à se découvrir encore plus, on se dévoilait des choses intimes et on a fini par se sentir émotionnellement liés l’un à l’autre.

En somme, pour moi une histoire d’amour était en train de naître. On s’est mis à échanger des mots doux, se dire des choses plus intimes, puis on on a commencé à s’écrire ce qu’on aimerait partager sur le plan charnel si on se rencontrait. Bref, nos échanges sont devenus coquins.

C’est donc au bout d’un mois environ, peut-être un tout petit peu moins, qu’elle m’a demandé si ça me plairait qu’on se retrouve via webcam afin de pouvoir se voir. J’étais super content quand j’ai lu son message parce que j’avais en effet très envie de la voir « en vraie », c’est-à-dire voir son visage bouger, son sourire se former, etc. J’ai immédiatement accepté et elle m’a proposé un rendez-vous webcam pour le soir même.

Nos échanges via webcam m’ont séduit, elle était super et, très vite, on est entré dans un jeu coquin où on se dévoilait des parties de nous. Je passe les détails sur cet aspect là de nos échanges, mais disons que c’est devenu un échange érotique très régulier. Jusqu’à ce que tout s’arrête !

Alors que nous échangions tous les soirs après que je sois rentré du travail, tout d’un coup plus de nouvelles. Je suis resté deux jours à attendre et finalement j’ai reçu un message. C’est là que j’ai compris que je m’étais fait avoir sur toute la ligne. La fille avec laquelle j’échangeais depuis plusieurs semaines et pour laquelle je me sentais tombé amoureux n’était en fait qu’un escroc, un maître chanteur.

Dans son message, l’homme m’informait qu’il avait fait des captures vidéo de nos échanges érotiques. Il me demandait la somme de 500 €, sinon quoi il partagerait les vidéos (une particulièrement et je devinais très bien laquelle) à tous mes contacts Facebook et sur Internet.

J’étais très choqué d’avoir été manipulé et que toute cette histoire que je croyais être le début de quelque chose n’était qu’une arnaque. J’ai décidé de ne pas répondre, mais dès le lendemain, j’ai reçu un nouveau message. Dans ce dernier, le malfaiteur m’informait qu’il était très sérieux et que sa menace n’était pas une menace en l’air. S’ensuivait une liste de noms que j’ai reconnue tout de suite puisqu’il s’agissait de noms de personnes de mon entourage proche, famille, amis, environnement professionnel.

J’ai compris qu’en parallèle de nos échanges il avait récupéré des informations sur moi en allant sur mon compte Facebook et mon compte Linkedin.

Là, je n’étais plus choqué, j’avais juste peur, peur que les vidéos qu’il avait capturés parviennent vraiment aux personnes qu’il mentionnait dans son message. Et je me suis dit qu’il ne s’était pas donné tout ce mal pour rien, que si je ne lui donnais pas la somme demandée, il enverrait la vidéo à mes proches.

Alors j’ai accepté. Il m’a demandé de lui acheter des cartes PCS, dont j’ai envoyé les numéros à plusieurs reprises.

Et je lui ai envoyé les 500 €, 500 € dont j’avais franchement besoin. Dans sa première lettre, cet escroc me disait que dès que je lui aurais donné la somme d’argent je n’entendrais plus parler de lui car il avait bien d’autres pigeons à plumer, et qu’après tout chacun faisait ce qu’il pouvait pour gagner sa vie !!!

Il a continué à en demander toujours plus, jusqu’à ce que je coupe le contact définitivement après avoir suivi les conseils de ce site spécialisé. Des vidéos ont été diffusées sur internet, mais vite supprimées. Mes proches n’ont heureusement jamais rien vu

Aujourd’hui encore j’ai toujours peur qu’ils tentent de me joindre à nouveau et que cela recommence. Ma vidéo est sans doute quelque part sur un disque dur.



Compléments d’information :

Comment réagir aux menaces de l’arnaque à la vidéo ?
Les aspects juridiques du chantage à la webcam
Les questions fréquentes des victimes
Le mode opératoire du piège à la webcam
Qu’elle est la durée d’une escroquerie à la webcam ?
Quels sont les risques pour les victimes ?

Besoin d'informations ?

+33 1 74 90 04 16
un service de
l'agence E-réputation
Net Offensive
242, Boulevard Voltaire - 75011 PARIS

Conseils personnalisés ?​

Cliquez ici pour recevoir des conseils personnalisés immédiatement